Temps venteux..... cheval "spiteux".

Viii, je sais, le mot n'existe pas.

Balade dans le vent, les chevaux sont sages mais assez énergiques.

Loudji a sorti ses dents de cannibale, il veut manger tout ce qui passe à portée de ses dents. Il n'est absolument pas un cheval mordeur mais il adore tenir quelque chose entre ses dents. Ce qu'il préfère c'est l'herbe bien entendu. Si Maelle n'est pas d'accord, il essaie d'avoir "aut choze". Cela va de la crinière du copain en passant par la botte du cavalier, la cravache de la copine peut convenir, ou les rênes de la tatie à côté.

J'ai appris aujourd'hui que Curtero était un cheval sur l'œil quand il y a du vent.  Il trouve que les feuilles qui jouent sur le chemin risquent de le manger tout cru. Sa queue qui vole derrière lui va lui sauter dessus. Le brin d'herbe que voulait attraper Loudji veut se venger sur le pooov Curtero.

Maëlle lui a changé son nom. Elle l'a appelé "con-tero". Elle n'est vraiment pas sympa. Même si je dois reconnaître qu'il n'était pas très "fut-fut" (malin) aujourd'hui.

Un exemple; nous nous mettons sur le côté de la route pour laisser passer une voiture. Curtero est contre un poteau de signalisation. Il attend, sage. Voiture passée, impulsion pour remettre en route. Et Curtero en "marche arrière toute", il vient de "voir" le poteau. Celui-ci pourrait l'attaquer.

Lorsque Curtero n'est pas rassuré, il s'écrase, il s'allonge, il s'aplatit, il avance la tête et le corps n'a qu'à suivre... Il glisse, mélange ses jambes, ne tient ni son dos ni ... rien du tout. Fatiguant une balade où il faut garder le contact sur la main pour ramasser les "billes" du nain noir. Il faut aussi garder les jambes autour du cheval pour l'obliger à engager les postérieurs. Pas trop cool une telle balade-travail mais que du bonheur parce que ce chéri se connecte avec "moman" et lui fait confiance. Il m'écoute, recule les oreilles et trousse son nez, concentré l'artiste, sur moi pas sur le vent et sa peur.

Numéro trois, Qwetzal. Pauvre chérie, son copain Hendrik le patient n'est pas là. Elle voudrait se rapprocher de Loudji ou même de Curtero. Ils ne veulent pas d'elle. Pas sympa les mecs. Qwetzal est une jument fantasque, les garçons savent que parfois elle décide d'aller devant, puis tout d'un coup elle ne veut plus. Mais elle ne veut pas non plus qu'un des mecs passe devant elle. Elle se lève ou elle essaye de frapper. Une vraie fille, capricieuse, chipoteuse, inconséquente, ...