Rien de bien spécial... Balades par ce beau temps. On en profite un maximum.

Et chéri-chéri qui nous gâche notre plaisir. Il nous réquisitionne pour mettre les clôtures des prairies et paddocks en ordre. Il faut retendre les fils, remplacer les isolateurs cassés, changer les piquets tordus, et autres joyeusetés.

C'est râlant quand on sait que nos dadous ont passés l'hiver dans ces mêmes praires et paddocks sans se tracasser de l'état des clôtures. Eux, ils les respectent même en mauvais état.

Le début du printemps fait penser à ces propriétaires qui ne sortent leurs chevaux que par beau temps que notre écurie propose des paddocks et des prairies à ses locataires. Et chacun de vouloir lâcher son cheval, n'importe où, sans se tracasser qu'il respecte ou non les clôtures, sans même regarder si les portes de communications sont fermées, grrrr.

Cela n'empêche pas nos dadous d'en profiter un maximum. Ils nous accompagnent dans la prairie où nous travaillons. Ils ont donc la chance de pouvoir essayer chaque parcelle avant les autres. Pour corser le tout, ils adorent nous aider. Loudji vole la pince coupante, secoue le sac avec les jolis bouchons jaunes. Hendrik tient le manche du gros marteau, pousse de son gros vilain nez le rouleau de fil. Curtero fait semblant de vouloir enjamber le fil posé sur le sol. C'est un comble pour lui qui n'aime pas les "lignes".

Même Hakkam et Picasso sont venus en visiteurs dans certains paddocks. On pourrait penser qu'ils ne sont jamais sortis tellement ils en profitent pour s'éclater.... Peut-être un peu trop pour leurs vieilles articulations...