Bon, ben voilà, j'ai pas eu trop envie de mettre à jour les messages du blog.

Qwetzal nous a quittés.

Depuis quelques temps, c'était un jour oui, un jour non. Elle boitait, elle marquait un peu, beaucoup...

Alex avait fait venir un véto, c'est son "assistante" qui est arrivée. Elle n'a rien trouvé, elle a mis la jument sous anti-inflammatoires. Et ce fameux mardi du cours collectif, Qwetzal avait fini les anti-inflammatoires. Il était prévu qu'elle commence la leçon avec nous et arrête au moindre souci. La jument avait envie, bien en avant, sans bêtises. Puis nous avons un peu cafouillé sur une figure, rien de bien grave mais stooop, la jument dit qu'elle a mal.

Douche, soins divers, retour au box. Il est 20h00, coup de fil au véto de Sandrine qui viendra demain à la première heure.

Visite complète, avec anesthésie par étapes, pour situer exactement le problème parce que ce n'est pas net. Et la jument pose son pied par terre et ... pied explosé, troisième phalange en confetti, embarquement immédiat pour la clinique universitaire de Gant.

Verdict, pas bon, pas bon du tout. Il y a plein de microfissures partout en plus du pied explosé. Cette fragilité ne date pas d'hier disent les hommes de l'art. Cela fait un bout de temps qu'elle a ce problème, il y a de endroits en passe de calcification.. Les vétos ne proposent même pas une opération. Il n'y a rien à faire. Alex et la propriétaire de Qwetzal ont du prendre l'horrible" décision.

Qwetzal a rejoint le paradis des chevaux. Elle est partie de l'autre côté de l'arc-en ciel.