Mercredi, leçon collective.

Copine Muriel ne monte pas son Espoir habituel. Poos grave, elle monte copain Chasta. Nous prendrons donc place à côté de lui dans la reprise. De mieux en mieux, Curtero se cadence petit à petit. Kath n'est plus obligée de devoir demander aux premiers de "mettre du train". Les deux "jeunes" (Chasta et Curtero) se cadencent mutuellement, c'est chouette.

Leçon géniale. Juste notre souci habituel de galop à gauche. M'énerve c't'affaire ! Kath me propose d'essayer quelque chose à la prochaine occasion. On verra ça bientôt.

Depuis quelques temps, je m'occupe d'une jument de Kath. Ranza est une noiraude comme Curtero, petite mais plus costaud. Elle aussi a peur des zhumains. Elle est cependant plus dangereuse que lui parce que lorsqu'elle a peur, elle "attaque". Elle cabre, bouscule, mord, shotte. Mais lorsque je la balade en main, s'il n'y a pas de perturbation, elle est à mon écoute.

Je mets d'ordinaire Ranza dans le paddock en face d'Hakkam. Le nain blanc ne l'aime pas du tout. Il est jaloux comme un tigre. Ce n'est pas son genre, normalement il aime les demoiselles en détresse. Mais Ranza, il ne l'aime définitivement pas.

Oui, mais Curtero, lui, il l'aime.

Kath montait la jument lors de la leçon du mercredi. Lors de la "mi-temps", Kath veut expliquer à la propriétaire de Ranza que c'est moi qui m'en occupe. J'approche donc des sièges visiteurs et de la "jument". Curtero se place à côté de la demoiselle. Sans bruit, sans ronflement, .... Mais une "cinquième jambe" apparaît. Cela reste très calme, très "sage". On ne prendra quand même pas de risque, nous nous écarterons. Le retour au super calme, au zen habituel ne prendra qu'un petit quart de tour de piste. Curtero sera immédiatement aux ordres sans autre stress mais il est amoureux. Celle-là, elle lui fait de l'effet.