Aujourd'hui, balade à deux, Loudji et Curtero. Une sortie de tout repos, ils en avaient besoin.

Si, si, ils nous l'ont dit. Saturés du travail de bac à sable, ils avaient envie de s'aérer les neurones. Et en plus, il faisait beau après toute la pluie de cette semaine, ça fait du bien.

Pourtant Curtero a du sauter au dessus de l'Escaut et de la Meuse réunies.

Je vous explique: une camionnette avec remorque arrive. On monte sur le trottoir pour ne pas rester dans le chemin et risquer une panique du nain noir. Deux dadous à l'arrêt, bien sages, ils attendent et regardent passer la camionnette.

Puis... Maëlle fait descendre Loulou du trottoir pour reprendre la route et .... Blocage du nain noir, "y'a un casse vitesse". J'essaye de "pousser" un peu, je mets les jambes, une pression plus soutenue, ... toujours rien, dadou bloqué au bord du "précipice". Cravache me lance Maëlle. Je pose la cravache sur l'encolure du zanimal, juste poser hein, pas de coups, pas même d'encouragements. V'là ti pas Curtero qui se prend pour un cheval d'obstacle (si, si, j'vous jure) et qui bondit comme s'il avait du sauter au dessus de l'Escaut et de la Meuse rassemblées. Moman a pris un coup de raquette, houu làlà !

Tout ça pour une bête bordure de trottoir, même pas haute la bordure ! J'vous jure !