C'était une collective de d'habitude.

Sandrine et Hendrik ont participé, je crois qu'ils ont aimés. Marie a monté l'Abricot de Gautier, il était sage, très sage, beaucoup plus sage qu'avec son chef à lui. Loudji tousse encore, de moins en moins, il est bon le sirop.

On a travaillé deux reprises à la même main, deux reprises à mains opposées, on devient des champions de l'alignement. On a seulement fait un "mélange" sur une figure qui comportait une demi-volte renversée. Je n'ai toujours pas compris ce qui a "embrouillé" le bazar. Kath n'a pas dû être claire sur ce coup-là car on s'est tous un peu "mélangé l'embrouillage".

Par contre, il semblerait que je n'ai pas le compas dans l'oeil. Il y a quelques temps, j'ai remis des affiches avec les lettres de la piste. Le A et le C ne sont pas dans l'alignement... Le A est bien au milieu du petit côté mais le C est au milieu du miroir et le miroir n'est pas au milieu du petit côté. C'est qui qu'est en tort ? Moi ou le placeur du miroir? Non mais, c'est pas ma faute.

Et le galop droit de Curtero est tout bon. On assure de mieux en mieux. En cercle, en ligne droite, devant, dans la reprise, le nain travaille bien. Le galop gauche? Ben, c'est pas encore vraiment le top. Mais on travaille, le petit noir penche, joue la moto mais plus tout le temps. On a déjà gagné qu'il n'accélère plus trop, c'est bien. Les "chipots" sur les plis d'encolure, ça marche jusque quand moman commence à se mélanger les pinceaux.

J'adore la détente de fin de leçon. Rênes longues, au trot, faut garder l'allure. Curtero est le seul à ne pas "filer". Tous les autres partent le nez au sol en accélération vitesse grand V. Le nain, lui, s'ajuste sur mon rythme. Si je garde la cadence, il la garde aussi, je l'aime ce cheval... Merci le travail de ralentissement fait avec Gwen, pas d'intervention des mains, seulement les cuisses qui se ferment et les fesses serrées de la cavalière. Tip-top.