La balade prévue est annulée. On ne voit pas à 20m. C'est trop dangereux d'aller se balader sur les routes avec si peu de visibilité. Donc, on reste aux écuries et on travaille dans le bac à sable. Trois donzelles qui font semblant de travailler quoi !

Hendrik, lui, il aime bien. Il a toujours un peu plus de volonté à travailler si les "autres" sont là aussi. Ce n'est pas un cheval qui a besoin des autres, il aime bien qu'on n'envahisse pas son espace. Seul en prairie cela lui convient très bien. Mais seul à travailler, il préfère pas.

Loudji, il aime mieux travailler seul. Il aime bien avoir la piste entière rien que pour lui. Mais que les copains soient présents, cela lui donne une bonne excuse pour ne pas s'acharner au boulot.

Curtero ? Il s'en fout ! Les copains, c'est bien mais alors groupés et lui qui tourne autour.

On a quand même fait quelques exercices. Nos objectifs du jour, des serpentines au pas et au trot. Dans l'impulsion, la cadence et une incurvation correcte. Ce n'était pas gagné, les serpentines, je crois que c'est la hantise de beaucoup de cavaliers. Y'a toujours quelque chose qui ne va pas, quand ce n'est pas le tracé, c'est la cadence, quand ce n'est pas la régularité, c'est le changement d'incurvation.

Et bien, on a même réussi à se compliquer la chose en ajoutant un huit de chiffre ou une transition sur la ligne du mileu. Le nain était concentré et Moman aussi. Curtero est souvent mieux au travail quand il est un peu "chaud" et il l'était... Comme un jeune, Curtero n'aime pas trop les changements d'habitudes et il a été servi cette semaine. Donc, il était un peu "chaud". Nous avons commencé par une détente au pas sur le chemin autour des prairies. Pas facile de garder au pas un dadou un peu énervé, mais les idées sont vite revenues en place tout en gardant le "peps". Pour le boulot, rien que du bonheur.

Nous avons terminé par un superbe galop à droite. Départ tip-top, cercles en place et cadencés, un ligne droite sans accélération, cercles en bout de piste puis diagonale. Un champion.

On laisse là-dessus ? Bon, un départ correct à gauche et fini pour aujourd'hui. Super.

La pouliche va de mieux en mieux. Il est préférable de lui donner ses médicaments une demi-heure avant de sortir. Elle a le temps de "faire ses bulles" et de dégager son nez. "Les bulles", c'est pour dire que le médicament, c'est pas bon. Aujourd'hui, à peine arrivée en prairie, elle a mis le nez au sol et ne l'a plus levé... c'est bon l'herbe. Elle est toujours aussi fatiguée lorsqu'elle rentre, mais c'est normal, l'air ça épuise... Heuuu !  Virgine, elle a pas tout compris, elle avait à nouveau mis sa jument dans le paddock des petits, grrrr.