Normalement Fabrice devait venir nous "coacher" ce soir. Le pauvre est malade, il a la grippe, ou quelque chose d'approchant. Il a essayé de tenir la journée mais trop c'est trop et il est rentré se mettre au chaud.

Tout compte fait, pour Curtero et moi, ce n'était pas plus mal. Le nain était un peu "speedé", rien qu'un peu... Moi, presque complètement nase, cuite, ...., après ma journée de travail. Maëlle et Loudji, même combat, pas la grande forme pour travailler avec efficacité.

On a "joué". Le travail n'était pas mauvais, loin de là. Le nain répondait bien. L'étalon noir était aux ordres, rond, en place, ...., mais, ..., un peu en "avant". Nous avons travaillé les incurvations et changements d'incurvations, pas mal bien que "rapide". Je n'arrivais pas à le  garder "ralenti". Dès que la demande est satisfaite, j'arrête de demander. Alors, le nain bondit. Il court moins après sa tête, il reste rond et en place mais il "va vite".

Loudji était dans le même état d'esprit. Pas vraiment à sa tâche, distrait, surveillant les autres. Nous étions 5 en piste avec une petite demoiselle en leçon avec Kath. Toutes les excuses sont bonnes à prendre. Loudji est spécialiste pour tromper l'ennemi.

Lorsque tout le monde fut sorti, et une fois le minimum syndical effectué, Maëlle en profite pour "jouer" avec les deux chevaux.  Elle leur a permis de faire le "zouave". D'abord Loudji, il a galopé comme un "petté", à toute vitesse, avec des tournants sur les "chapeaux de roues". Il a failli décrocher quelques coups de cul mais est resté relativement sage. Ensuite, je l'ai fait travailler en main pour lui permettre de souffler pendant que Maëlle jouait avec Curtero.

Maëlle a donc monté avec la Potrera. On ne va pas dire qu'elle a aimé ça, mais cela ne l'a pas dérangée. Elle s'est trouvée bien calée, a réussi à faire du trot enlevé et a quand même apprécié le "confort" au galop. Seul souci, en descendre, j'ai essayé de lui expliquer comment j'agis mais, ... pas facile, ... Avec Maëlle aussi, le nain était en place, rond, aux ordres mais sans possibilité de le maintenir ralenti.