En tous genres les émotions..... bonnes et moins bonnes....

Commençons par Samedi.

Départ des écuries dans le calme, rien oublié, un étalon calme, sage, poli, ... tout parfait quoi.. Arrivée à Montigny dans les temps après un trajet sans commentaires.

Camille termine sa leçon avec Daho lorsque je débarque Curtero. Mon nain noir prévient le monde de son présence, normal quoi.... Je vais avec Ghislaine contrôler les clôtures de la prairie habituelle, je ferme la séparation pour que le clown n'aille pas déranger trop près de la ferme. Tout bien quoi. Camille sort de piste au moment où je prends Curtero pour le conduire derrière. Curtero ronfle un peu ...

Carine s'occupe maintenant du Naran de Pascaline. La dame de Montigny étant indisponible suite à la présence d'Arnold.

Un petit lien pour vous expliquer qui est le fameux Arnold http://www.arnoldalgie.com/pages/definition.htm

J'ai adoré regarder cette leçon. Je suis contente de moi, je VOIS. Je suis déçue, je me sais incapable d'encore SENTIR quand je suis sur mon cheval et encore moins de pouvoir AGIR.... L'âge, ma bonne dame ! Le manque de souplesse physique ! Enfin, personne n'est parfait.

Après la tartine du midi, je vais préparer Curtero pour avoir le temps de notre détente. Pascaline va chercher Daho pour m'accompagner sur une petite balade de détente. Heu, ahhh, ben qu'est-ce qui se passe ? Je trouve Curtero bien chaud. C'est Daho qui lui fait cet effet ? Daho, hongre de 21 ans, heuuu, Curtero ? Y'a un souci...

Barrières ouvertes, départ. Daho n'a pas vraiment envie mais comme il reste derrière à grande distance, mon étalon reprend ses esprits. Il est occupé à marcher, marcher, agiter ses guiboles en marche avant. Détente habituelle quoi, pas en mode "divagation" comme en piste juste mode "marche avant". Daho est obligé d'ambler pour arriver à suivre mon marcheur. Pascaline mesure qu'il faut 10 minutes au nain noir avant de trouver un équilibre contrôlable.

Début de la leçon dans le calme, Curtero est à l'écoute, encore un peu rapide mais au travail. Moman doit gérer en haut, en bas, gauche, droite, ouvrir, fermer, en équilibre, en avant, pas en arrière.... Me semble tout d'un coup que mon nain noir chauffe un brin. Il lui prend quoi là ? Daho est de retour dans la prairie qui jouxte la piste de travail et Curtero est plus intéressé par le beau doré que par ce que lui demande Moman. Au fil des exercices, il devient de plus en plus chaud et surtout pas à l'écoute. Le nain sort même la "roue de secours". Pire que la séance avec Sari ! Du coup, je m'énerve un peu. Je crois que je deviens un peu trop "exigeante" à mauvais escient.

Et là ! Emotion maison. Le nain se "bat", il est très clair, je "l'emmerde" (le mot est le bon, si, si). Et il me le fait savoir, il cabre, ... Merci Potrera. Merci vieux réflexe de cavalier connaissant les "cabreurs". J'ai "tiré" l'idiot sur une rêne. Il dégringole, il pédale, ... Il se casse la figure, il se récupère comme il peut, ... Il s'est fait peur, ... Bien fait quoi ! Merci encore Potrera, je n'ai même pas eu peur, je n'ai pas bougé d'un iota.

Nous terminerons la leçon un peu sur les chapeaux de roues mais au travail quand même. Curtero a compris la leçon, il est de nouveau à l'écoute de sa moman. Il s'est puni tout seul, oufff.

Et vous voulez savoir... Le cours suivant est encore avec un étalon. Cristal est un superbe arabe alezan crins lavés de 5 ans, bien dans ses baskets, sage, gentil, poli, .... Daho lui a fait le même effet. Cristal aussi a chauffé. Moins fort que le noir mais pffff.