Sauf que des filles, y'en a qu'une, que les autres chevaux sont des hongres.....

Curtero a toujours envie de faire la balade du chemin du cimetière. Sur cette balade, il y a deux ou trois moments où je sens que j'ai un étalon sous le popotin.

Le moment le plus fort se situe le long d'une prairie avec trois chevaux. Faut dire que chaque fois, ces trois dadous arrivent comme un troupeau en folie et Curtero roule un peu des mécaniques. Nous n'avions jamais vraiment regardé, tout occupées à se concentrer sur le nain noir. Aujourd'hui, Lise nous accompagnait. Du coup, elles (Maëlle et Lise) ont pris la peine de regarder d'un peu plus près.... Ben, y'a une fille et deux hongres. L'étalon n'a qu'à "ranger ses billes".

Un peu plus loin, une autre prairie "justifie" un nouveau moment de "chuis zun mec". Ce n'est rien de spectaculaire, rien d'ingérable, un peu de ronflement et de "fierté". Là, ce sont deux juments de trait avec leurs poulains. Mais souvent, Curtero ne les regarde même plus, et pourtant, elles l'appellent.

Et puis, il y a une vache nain de jardin en rentrant dans le village. C'est une statue, même pas une vraie vache mais elle fait de l'effet au nain de jardin noir. Allez savoir pourquoi ?

Curtero est un étalon vraiment super, sage, respectueux, à sa place.... mais il reste un mec quand même..