Leçon avec Fabrice.

Début de travail très, très difficile. Le cheval est crispé, la cavalière est crispée. Aucune souplesse ni de son côté, ni du mien. Curtero s'appuie, tire, a le nez au vent, a toujours le pli d'encolure du mauvais côté, ... Et moi, je suis sur la pointe des pieds, je lève les mains, je tire, pas moyen de m'asseoir dans ma selle, aucune régularité, raide de chez raide.

Fabrice s'énerve, me fait venir près de lui et regarde la bouche de Curtero. Parce qu'en plus, le nain ouvre la bouche... Fabrice chipote, fait glisser le mors et m'explique que le mors doit bouger dans la bouche du dadou et que je dois être souple dans les demandes. Pfff ! Moi savoir tout ça, mais, moi pas capable de faire.

Nous reprenons la piste et le travail. Et, ... Je n'ai plus le même cheval. Je retrouve mon Curtero d'amour. Un cheval rond, aux ordres, souple, et du coup une cavalière plus souple aussi. J'oublie de faire "balle de ping-pong" sur le dos de mon étalon.

Y'avait quelque chose qui le dérangeait ? Cela fait une semaine que nous avons mis le ruban caoutchouc sur le mors. A-t-il bougé, est-il mal mis ? Curtero l'a bien mâchouillé, il a aussi mangé un bonbon avec le mors en bouche.... Fabrice a-t-il remis le bidule en place ?

J'ai aussi commencé la leçon derrière Maëlle. Curtero n'aime pas "suivre", il préfère diriger les opérations. Une raison supplémentaire à vouloir accélérer le mouvement ? Maintenant que nous nous trouvons, comme d'habitude, à une demi-piste d'écart, est-il plus à l'aise pour travailler ?

M'en fout, je retrouve mon nain, mon cheval de d'habitude et ce n'est que du bonheur. J'aurai même droit à des compliments pour ses départs au galop, les transitions descendantes, les reculés ne sont pas mal non plus. Même les demi-tours sur les épaules sont presque bons.

Loudji aussi a bien travaillé. Fabrice lui a fait travailler les "choses" qui ne marchent pas bien en concours. Le galop à droite qui parfois est "limite 4 temps". Une petite remise en avant s'avère nécessaire. Pour la prochaine sortie, ils doivent refaire des gammes sur les demi-tours sur les épaules. Loudji a tendance à tourner sur un axe passant au milieu de son dos, ni demi-tour sur les épaules ni demi-tour sur les hanches, juste un mode toupille.

Fabrice a examiné les remarques des juges. Il est content, il n'y a plus de 3, de 4. Et les arrêts ne sont plus catastrophiques, au moins 5 quand ce n'est pas 6. Un net progrès est à noter.