Depuis le dernier stage avec Carine, je me dis que le dos de mon étalon commence à être bien en place. Est-il assez solide pour se mettre sérieusement à l'amazone ? Il semblerait que tout est Ok.

Pascaline est venue s'occuper de nous. J'avais pris la précaution de faire notre détente classique en Potrera avant l'arrivée de la dame de Montigny. Un tour des prairies, deux tours de piste extérieure à chaque main, pas, trot, galop.. Je commençai les réponses à la jambe isolée lorsque Pascaline est arrivée.

Nous avons donc arrêté là le travail à califourchon pour aller changer de selle. Curtero ne comprend pas trop pourquoi on repart mais sa bonne volonté est rarement prise en défaut, on y va....

Ouf ! Je sais encore comment m'asseoir en selle. Mon dadou est super sage, un montoir immobile c'est quand même génial. Heu ! Je crois que la sangle est légèrement grande. Pour aujourd'hui ce sera bon mais je ne me risquerais pas à faire des fantaisies.

Aiiiie ! La dadame, elle a tout pas bon. Les épaules pas dans l'axe, la fesse droite qui avance, les mains pas à leurs places qui gesticulent et le pied gauche qui appuie sur l'étrier (au risque de faire tourner la selle). J'oublie la cravache en canne à pêche et le dos rond. Tout pas bon, quoi. Heureusement que j'en suis consciente, c'est le physique qui ne suit pas le mental.

Mais le cheval, lui, il est super génial, super tolérant, super bien brave. Je l'aime.

J'ai fait des bonds sur son dos, pas moyen de garder le trot assis. Je lui ai arraché quelques molaires avec les mains qui gesticulent. Il est resté zen à supporter la nouvelle fantaisie de moman. Il a reçu plein de carottes, un mash et beaucoup de câlins pour le remercier.

Demain je serai cassée de partout ! Pascaline a terminé le travail sur le dos du p'tit noir. Elle est d'accord pour reconnaître que ça "dépote" là-haut et que, garder le trot assis, ben ce n'est pas une évidence. Pourtant Pascaline a une assiette à toute épreuve (enfin, normalement) mais là (contente moi) elle décolle de la selle. Ce n'est pas que Curtero a un trot inconfortable, c'est juste qu'il expédie la cavalière vers le haut par son "rebond" prononcé. Oui, oui, ça pousse derrière....

Malgré mes gesticulations, mon mauvais équilibre, mes grossières erreurs de mains, .... le dos du Seigneur Curtero a tenu. Je suis contente, contente, contente, .... heureuse, heureuse, heureuse, heureuse,...

A moi de corriger la selle maintenant, avant de reprendre les entraînements réguliers. Il faut remonter l'arrière gauche, ou descendre l'arrière droit. Je verrai ça ce WE, quand je n'aurai plus trop mal partout.....