C'est bien un vilain mot.

J'ai fait une bêtise. J'ai "brutalisé" mon nain. Pas fait expresssss mais fait quand même! Heureusement il ne semble pas m'en vouloir, il a assimilé la catastrophe à son licol.

Pendant la séance de pansage, nous en étions à la tête, aux oreilles, au chanfrein, .... aux endroits toujours un peu critiques. Et je lui ai arraché l'oreille, les crins, le licol était coincé par un nœud dans son toupet et j'ai tiré, tapé la brosse sur le dessus de sa tête et son chanfrein. Un gros, vrai, atroce coup de chaud, de stress, de tout ce qu'on veut.... Une catastrophe !

Après ça, plus moyen de toucher sa tête, dès que je mettais la main sur le licol, une vraie panique, comme aux premiers jours. Curtero adore, normalement, le nettoyage de ses yeux à la lingette, plus question ! La crème de trayon sur son nez et ses lèvres, il en redemande, habituellement, après nos aventures, pas moyen, c'est la panique.

Alors, j'ai enlevé, à grand peine, le licol. Et fait semblant d'oublier les soins restants à faire. Heureusement, on a pu le brider sans trop de stress. Je suis partie, c'est Maëlle qui a fait.... Et au retour de balade, j'ai pu faire les soins, mais sans licol, le dadou en liberté.

Une belle promenade, le brouillard s'étant, enfin, levé. Chéri-chéri nous avait interdit de partir si le brouillard restait aussi dense. Mais le temps de faire les boxes, de s'occuper des vieux, de panser nos montures, le soleil avait réussi à percer.

Nous avons fait le tour "Cantines". J'adore ce nom, ça ne veut rien dire, c'est juste le "lieu-dit" sur la carte. J'ai essayé de me renseigner sur la signification, même Bertrand qui connaît bien le coin n'a pas su me répondre, il va demander à son papa. Souvent le nom des hameaux campagnards a une signification historique, celui-ci doit remonter à loooongtemps.