Nous avons travaillé, un peu, mais travaillé quand même. La signification du Click est acquise, ils savent tous les deux que ce bruit signifie "bonbon" et que nous sommes contentes.

Nous avons aussi réfléchi. Surtout au sujet de l'étalon. Mon objectif principal est de faire prendre un peu d'autonomie à ma "bicyclette". Je voudrais surtout qu'il arrête de dépendre de moi, qu'il arrête de vouloir me toucher tout le temps, qu'il arrête de me "coller". Nous avons dû en passer par là tellement le pauvre était traumatisé mais maintenant, il faut qu'il se prenne un peu en charge.

A chaque "inquiétude", il faut qu'il souffle dans ma main, dans mon cou, qu'il mette sa tête sous mon bras. Si je le laisse pour aller dans l'armoire, il hurle son désespoir et me "tripote", m'envahit, dès que je reviens. Il "ose" même mordre si quelqu'un se trouve à sa portée quand il a le sentiment que je l'abandonne (Pascaline et Maëlle en ont fait la dure expérience).

Site web de notre initiatrice: www.horsesmind.be

Aujourd'hui, nous avons travaillé en trompant l'ennemi. Je me mets dans le champ de vision du nain et c'est Françoise qui travaille le "reste en place" et lui donne la récompense. Ça marche du tonnerre. Nous n'en sommes pas encore à un stade où le nain se passe de moi, il doit me voir. Sinon il cherche à suivre Françoise devenue son point de repère suite à ma "disparition". Mais il a compris qu’il ne doit pas bouger si on ne le lui demande pas.

Nous avons joué avec un cône. Les chevaux doivent le toucher. Loudji va même jusqu'à le "bousculer". Curtero touche mais ne se déplace pas pour le faire sauf si je mets le cône entre lui et moi. Il connait bien le "halte". Je lui demande donc de venir vers moi puis l'arrête près du cône, alors il "touche".

Loudji a de nouveau travaillé avec la planche. Il préfère faire l'exercice sur le tapis vert. Il a failli "mordre" la Click Trainer. Il était très concentré sur l'exercice que lui demandait Maëlle, Françoise a voulu aidé celle-ci qui n'avait que deux mains et Loulou n'a pas été d'accord....

Avec Curtero, nous nous sommes contentés de "passer" sur le tapis. J'ai même réussi à lui demande de s'arrêter avec seulement les deux antérieurs sur le tapis. On avance, on avance.

Loudji va devenir un vrai cheval de cirque. S'il comprend ce qu'on lui veut rapidement, il joue le jeu. Mais s'il ne comprend pas, il s'énerve, de la même façon qu'au travail monté.