J'aurai passé ma semaine à sortir et rentrer les chevaux. Plein de bonnes raisons; les chevaux sont trempés, il ne fait pas chaud et ils n'ont pas de véritable abri pour se mettre au sec; les prairies sont plates, l'eau a des difficultés à s'évacuer, les sols sont détrempés, on risque de tout abimer.

J'en ai marre, je voudrais aller promener, à la limite.... un petit travail en piste même.... Enfin, c'est la même misère pour tout le monde, la pluie ne m'est pas réservée....

J'en ai profité pour quelques travaux: enlever les toiles d'araignées dans les boxes (elles sont revenues aussitôt...), nettoyer selles et bridons, retendre quelques clôtures (uniquement entre deux gouttes de pluie), ranger l'armoire pharmacie (ce n'était pas du luxe), ....

Picasso et Serrah avaient froid, vraiment froid. Une fois rentrés, nous leur avons mis une couverture de séchage, ils ont eu l'air d'apprécier. C'est drôle, ils étaient ceux qui avaient la robe la plus sèche. Ils ont sans doute dépensé toute leur énergie à sécher leurs poils. Une fois séché, réchauffé, Picasso reprend ses mauvaises habitudes de tic à l’air. Il a vraiment besoin d’être dehors. Hakkam en a vite marre aussi des 4 murs de son box. Il appelle, essaie de nous attraper au passage, …

Loudji et Curtero ne comprennent pas trop qu’ils soient rentrés et qu’on ne les monte pas. Curtero n’est même pas intéressé par la nourriture dans sa mangeoire et Loudji tape sur sa porte.