Sympa les aventures.....

J'arrive aux écuries. Bertrand m'avait téléphoné pour me prévenir que le poulain était dans la piste, il devient fou à rester enfermé.

J'installe les deux chiennes dans un box avec leur couverture, leur nounours, une gamelle d'eau. Je rentre Flocon. Pour une fois, il est relativement sage.

Je décide de mettre les vieux, Hakkam et Picasso, dehors, dans le paddock boueux. Il pleut, il y a du vent, il vaut mieux ne pas abîmer une nouvelle prairie. Les jeunes, Loudji et Curtero, resteront dans la piste.

Voilà, tout le monde est sorti, j'entame le nettoyage des boxes. Je laisse Leeba et Lenka en liberté dans les écuries. La seule bêtise possible est l'indigestion de crottins.....

J'ai terminé le nettoyage, je vais entamer le repaillage lorsque j'entends un raffut pas possible dans la piste. Je rentre rapidement les chiennes dans leur boxe et je vais voir, un peu inquiète, ce qui se passe.

Heeeuuu ! Ben, y'a quatre chevaux dans la piste ! Hakkam et Picasso ont rejoint leurs copains. Y'a, comme qui dirait, un peu, rien qu'un peu, d'énervement. Impossible d'approcher qui que ce soit.

OK, Pas de panique. Là, pour le moment, je ne sais pas faire grand chose. Vincent va arriver, les chevaux auront eu le temps de régler leurs comptes et de se calmer.

Je n'ai aucune crainte pour Picasso, il ne risque pas de se mêler des affaires des autres.

Les comptes, c'est pour les deux entiers. Pardon? Y'en a qu'un d'entier.... Mais Hakkam ne sait pas qu'il ne les a plus. Il va y avoir un peu d'explications mais je ne suis pas trop inquiète. Hakkam est un dominant « gentil » et Curtero est un froussard, il ne risque pas de trop chercher à s’imposer.

Le souci, c'est le pauvre Loudji. Il ne va rien comprendre à l'affaire et vouloir qu'un des deux "couillus" lui explique. Il risque de prendre une balle perdue.

Vincent m'aide à les rentrer. Peu de difficulté à reprendre tout ce beau monde. Curtero est un peu énervé et a peur du maréchal (comme d'hab...). L'artist-Chaud ne veut pas se laisser reprendre. Je reste en piste avec lui pendant que Vincent rentre Loudji. Curtero vient se réfugier dans les bras de Moman.... Ouff ! Il ne semble pas y avoir de casse.

Juste un Loudji qui boitille. On l'examine de partout. On ne voit rien. Pas de blessure, pas, encore, de gonflement. Rien qui empêche de donner ses quatre pieds pour le ferrage. On verra demain..... En attendant, il recevra une dose des "gouttes d'Hakkam" pendant quelques jours.

Que c'est-il passé ? Je pense que le vent a soulevé la porte et qu'Hakkam et Picasso, très curieux, sont passés dessous. Pour ça, ils n'ont eu peur de rien, les monstres ! C'est là qu'il y aurait pu avoir un accident si la porte était retombée sur un des deux....

J’adore les jours venteux. On va caler cette fichue porte, je le jure. Je ne sais pas encore trop comment mais ce sera fait…

En attendant, je suis ultra fière de mes bébés chiens, elles sont restées sages, sans pleurnichages, sans bruits intempestifs, … Adorables ! Et pendant qu’on examinait Loudji, elles sont restées, en liberté, sur leur couverture. Elles regardaient Vincent qui travaillait et Loudji qui leur faisait de signes…. Des amours !