monique bibliotDonc, on met de l'ordre. Puisqu'on va devoir séparer les dadous, on regroupe une visite maréchal, ostéo, ...

Les retraités iront chez ma bibliothécaire. C'est une ferme qui n'est plus réellement exploitée. Ils auront une superbe parcelle à leur disposition, avec une possibilité de se mettre à l'abri dans l'ancien hangar. 24h/24 dehors, avec une disposition particulière pour l'hiver pour ne pas trop abîmer la pâture.

Nous espérons que vu l'espace à leur disposition, Loudji arrivera à trouver sa place. Il faudrait qu'il s'affirme un peu parce que les "deux vieux" ne sont pas trop sympas. Ils ne sont pas méchants, juste un peu acariâtres, exigeants, casse-pieds quoi ! Et le Loulou, il n'est pas très "malin". A sa décharge, il ne connait pas trop le langage cheval, il a perdu sa maman à 3 mois et a été élevé par sa naisseuse, dans la cuisine, comme un toutou. Ce n'est pas non plus ses anciens copains de paddock qui lui ont expliqué comment ça se passe. Quand il était avec Hakkam, Papy, dans toute la splendeur de sa forme, le laissait tout faire. Hakkam, c'est un "chef" mais si on ne l'embête pas, il laisse rouler. Avec Curtero, Loudji a appris à "dégager" quand le copain avait une crise d'autorité. Ce qui n'arrivait pas souvent. Comme les chevaux rentraient pour la nuit, séparés chacun dans leur box, Curtero ne savait pas le "maltraiter" trop longtemps. Il n'y a jamais eu de "blessures" de guerre. Alors le Loulou, il n'est pas spécialiste de la "comprennette", le pauvre.

 

chemin du spodioLes "sportifs" iront dans une écurie de propriétaires. Au départ c'est un centre d'équitation américaine mais il n'y a pas beaucoup de leçons. Les pistes ne sont pas nickel-nickel mais certainement suffisantes pour ce que nous en faisons. Il y a une piste intérieure, petite mais en projet d'agrandissement et une piste extérieur de taille raisonnable. Il y a aussi de superbes paddocks, herbeux et d'une grandeur suffisant pour s'éclater. Ils devront rentrer tous les soirs au box. Nous devrons faire 6km800 de plus, pas un drame.... J'ai déjà reçu la carte pour préparer nos sorties. Il semble même avoir de quoi faire une ou l'autre allure si les chemins de terre repérés sont praticables.

En attendant, le maréchal est passé. Tous tout bon, même Loudji et Picasso qui se chargent du parage eux-mêmes. Curtero a été un amour de cheval courageux et Nocturno s'est comporté comme un grand. On continue pour Hakkam avec des fers devant sans plaque et pieds nus derrière.

Nous avons beaucoup rit lors de la visite de l'ostéopathe.

http://osteopathieequine.wix.com/fr#!__my-website

Déborah est venue avec sa sœur qui a fait ami-ami avec Curtero, elle a son frère de cœur en 4 ans, même morphologie, même couleur, même taille, même combat face à la "panique". Elle espérait de grands changements avec le temps... Raté... Son dadou a de grandes chances de rester craintif.

Déborah a aussi un "roi fainéant" comme Nocturno. C'est son cousin d'élevage, un Centurion.

Hakkam et Loudji sont restés égaux à eux-mêmes. Ils adorent les "manipulations". Ils sont sages et ne demandent qu'une chose: qu'on les tripote.

Le fou rire, c'est à cause du dino. Picasso est tordu, il marche en crabe, porte sa queue de travers et n'a qu'un demi petit pois dans le cerveau. Il a montré que je ne racontais pas d'histoire, il est vraiment comme ça. Par contre, c'est un amour de cheval, toujours de bonne volonté, jamais un geste déplacé volontaire, rien que de la maladresse....

Merci Déborah d'avoir remis tout le monde droit, même Picasso remarche bien de travers.

Ce soir, déplacement des premiers: les retraités. Tout le matériel est déjà sur place. Et pour mettre de l'eau, c'est système D, en espérant que je ferai ça comme un chef sans arroser partout.

Demain matin, déplacement des "sportifs".

Y'a plus qu'à !