Et ce n'était pas gagné !

Le petit étalon noir est "à cran". Il sursaute à tout bout de champ, il respire fort, souffle, ronfle, .... Serait-ce un jour "chaud"?

Je crois surtout qu'il est saturé du travail dans la piste intérieure. Le mignon aime mieux travailler dehors. Mais on n'y peut rien. Les paddocks sont dégueuxxxxx, la piste extérieure sous eau,  la piste intérieure est en attente de rénovations prévues pour le printemps,.... On fait avec ce qu'on a... Nous avons la chance d'avoir quelques chemins de balades sympas. Il n'est pas à plaindre l'artist-chaud.

Donc aujourd'hui, jour cata... Le p'tit noir est sympa, il prévient qu'il est ..... V'la t'y pas que Jenny lui sort des barres. Non, mais ça va pas, ça va pas le faire.

Et bien, si, ça l'a fait.

Il était stressé, mais parfaitement à l'écoute de moman. Du super travail de tortillage du dadou. Hanche dehors, hanche dedans, épaule en dedans, épaule sortie, et autres fantaisies. Du grand art... On a réussi de superbes "pirouettes" autour des cônes, un vrai bonheur. Travail sur les diagonales, des demi-tours serrés, des huits de chiffres variés, du grand art je vous l'dis.

Mais il y avait "quelque chose" dans le coin à gauche de A. Curtero l'avait déjà dit lorsqu'on en était au pansage. Il l'a redit au montoir, il a insisté toute l'heure "y'a vraiment quelque chose". Et Ben, le p'tit poney maison a confirmé; "là, y'a une étrangeté". Nocturno avait prévenu pendant le pansage que quelque chose l'intéressait là. Je penche pour une explication "souris" dans un pneu, ou sous un chandelier.

Pendant ce temps là, Maëlle et Nocturno ont travaillés dehors. Longe d'abord puis à cheval. Il parait que le grand à bien travaillé. Il commence à mieux accepter de travailler seul. Il a cependant expliqué à Maëlle qu'il y avait vraiment beaucoup d'eau, de flaques, de boue dans cet endroit.