Tout est une question d'organisation.

Les prérequis de la visite du maréchal:

Curtero a besoin de Moman même si le maréchal est très gentil. Le nain a fait d'immenses progrès, je ne suis plus obligée de lui "tenir la main". Cependant il est plus rassuré s'il peut "voir" moman.

Nocturno déteste être tout seul. Il est impossible de le lâcher dans la piste intérieure. Il fonce vers le petit mur et Curtero, le maréchal et moi ne sommes pas trop rassurés.

Nous, Curtero et moi, avons cours cet après-midi, donc si le noir n'est pas trop sorti de son boxe ce n'est pas grave. Mais Nocturno doit sortir le plus longtemps possible.

Organisation organisée.... Curtero dans la piste intérieure, Vincent s'occupe de Nocturno. Puis je mets Nocturno dans le petit paddock avec Ifrane dans la piste extérieure. Il n'est pas tout seul et il peut voir Curtero. Puis je rentrerai Ifrane avant de mettre Curtero dans la piste. Les deux zouaves resteront dehors pendant que nous allons nous occuper des pieds des retraités.

Juste Hakkam avait besoin des soins de Vincent, Loudji et Picasso n'ont jamais eu de si beaux pieds.

 

La leçon

Comme d'habitude Curtero n'attend qu'une chose: la sortie des cônes de travail. Chouette on va jouer à tourner court, sur les hanches, sur les épaules, le nain est à son affaire.

Nous avons décidé d'oublier les barres pour le moment. On repensera à ça lorsqu'on pourra monter "régulièrement" dans la piste extérieure.

Curtero a compris que lorsque je lui demande quelque chose de "difficile" il est plus facile d'exécuter s'il est en place. Il a même parfois tendance à s'enrouler un peu trop. Il a aussi découvert que lorsqu'il dance, je reste plus en place et ne lui saute pas sur le dos.