4 octobre : Leçon avec Thierry

Bien contente, tiens! Merci Jenny ! Thierry a remarqué que nous travaillons en dehors de sa présence et que cela évolue dans le bon sens.

Il faut continuer le travail du galop gauche sans aller trop vite avec le galop à droite. Il faut se contenter de pratiquer un peu à droite pour permettre une évolution " qui rattrape" avec le galop gauche.

5 octobre : Balade

Pfff! Nocturno a perdu un fer ! Enfin, ça a tenu plus que 6 semaines, on est dans le bon. Les propositions et réalisations de Vincent ont l'air d'être efficaces. On ira promener quand même en privilégiant les chemins de terre par l'écurie des Roths et le petit chemin du bosquet. Chouette balade.

8 octobre : Leçon avec Jenny

Après un rapide débriefing de la leçon avec Thierry, et du concours de Jenny et Cath à Ave et Auve, on se met au travail.

Il pleut, ce sera donc "dedans". Ce n'est pas trop notre tasse de thé au p'tit noir et à moi. Ben, le mignon a super bien géré ça. Malgré les travaux, les gens, les chevaux, le bruit, il a été super.

Jenny lui avait concocté un "parcours" qui lui plait, trois cônes en triangle, juste parfait pour tournicoter dans tous les sens. Si la cavalière est claire dans ses demandes, l'artist-chaud est génial mais si "Moman" confond gauche et droite (en marche arrière c'est excusable), le p'tit noir, il se mélange les pinceaux.

Il faudra quand même un jour qu'on se décide à travailler les barres, mon "p'tit nain", va falloir que tu t'y fasses.

Chouette, Jenny lui a trouvé un licol en corde "multi-couleurs arc-en-ciel" à sa taille, full quarter. Dommage qu'il faudra attendre un ciel plus clément pour lui mettre. Ce serait bête de déjà l'abimer avec la boue actuelle.

11 octobre : Maréchal pour Nocturno et Curtero.

Nocturno d'abord pendant que Curtero se détend dans la piste intérieure. J'en profite pour un peu jouer à pied avec l'Artist-chaud.

Et Sconciaré qui décide d'arroser la piste intérieure, pffff, poooov Curtero. Même pas peur, tiens, c'est un grand p'tit nain, na!

Il gère super bien tous les "changements" du moment. Il a une nouvelle fenêtre dans son box. Toute l'écurie a été "obligée" d'aller voir, il l'a dit à tout le monde. Dès qu'il repère quelqu'un qui ne lui a pas "parler" de sa fenêtre, il hurle! Trop drôle !

12 octobre : Balade

Il ne pleut pas, viiiitttee, on sort !

13 octobre : Cours avec Jenny.

La piste extérieure est détrempée. Faut dire qu'avec toute cette flotte qui tombe du ciel, l'eau, elle ne s'évacue plus.

Ben, y'a pas eu de leçon, je suis malade. Un bête gros rhume mais je suis mieux sous la couette dans mon fauteuil que dehors dans le vent et le mauvais temps. Curtero aura donc congé aujourd'hui. Il ne va pas se plaindre.

17 octobre : Maréchal pour Hakkam.

On va lui remettre des plaques aux antérieurs, il sera plus confortable.

Ses pieds ne s'arrangent pas, la dernière crise de fourbure les a particulièrement endommagés.

Le souci est que la très mauvaise qualité de la corne empêche les clous de bien tenir et Hakkam a besoin de ses fers pour être confortable.

18 octobre : cours avec Thierry

On aura cours une heure plus tôt, leçon 9h30. Les chevaux sont encore en train de manger quand on arrive.

Leçon rien que pour Nocturno et Maëlle.

Curtero chipote du postérieur gauche. Il ne boite pas, juste "il marque" juste un peu. On ne va pas risquer de lui faire mal, juste un peu de tournicotage au pas.

19 octobre : Balade

Curtero avait vraiment envie d'avancer, il n'était pas trop bien réveillé hier ? Nocturno décide du parcours et Curtero nous rappelle nos promesses.

Un soleil splendide, une température parfaite. On en a bien profité parce que ce sera sans doute la dernière journée estivale de l'année.

20 octobre : leçon avec Jenny

J'ai bien eu peur de devoir monter sous la pluie, c'est à dire: à l'intérieur. Ben, non, temps parfait pour travailler dehors.

Un p'tit nain génial ! Et pourtant il avait plein de raisons de stress. Les travaux dans l'écurie avancent bien, mais les changements ne sont pas trop du goût de l'artist-chaud. Aujourd'hui, il s'en fout, il n'a peur de rien, na !

Historique:

Au pansage : André qui veut lui caresser la tête = premier coup de chaud. Les ouvriers qui descendent l'escalier avec des machins plein les bras, c'est pas grave mais celui qui descend les mains vides = second coup de chaud.

Heu, je ne la sens pas bien cette affaire.

Voilà 'ti pas que les ouvriers décident de venir avec la pelleteuse sur le chemin des prairies le long de la piste, et que ça gratte, et que ça racle, et que ça jette la terre dans la prairie. Et bien, le nain, après avoir examiné la chose, il s'en fout.

Les voilà maintenant avec un camion de poussier et gravier.... La pelleteuse charge, jette, racle, .... Un coup d'œil puis au boulot.

Naaaan, ils ne vont pas faire glisser le fond du camion ? Et quand la trappe va claquer, le nain, il va bondir ? Meeuh non, un cheval zen, concentré sur ce que Moman lui demande.

Là, c'est moins drôle, les ouvriers se sont rassemblés près de la pelleteuse et discutent, ça, le dadou, il aime moins. Mais pas de coup de chaud pour autant, là, il regarde et ne le sent pas trop de tourner le dos. Donc, nous décidons de finir la séance par un petit exercice au gout du cheval, un "tourner-toupie", bien loin des perturbateurs et autour des cônes.

Je l'aime mon ptit cheval, un vrai dadou d'amour, concentré sur le travail, à l'écoute de Moman et surtout cherchant à Bien Faire ! Ce qu'on a travaillé ? Flexions et semi-flexions, le coco aime.

25 octobre : Balade

Un brouillard super épais, nous sommes rentrées juste à temps avant la pluie.

Les deux chevaux étaient contents de sortir. Ils ont choisi d'aller vers la chaussée de Neufville.

Aie, ouille, pffff, ils ont dessiné un nouveau passage pour piétons que Curtero n'a que moyennement apprécié. Poooof coco !

26 octobre : Balade

Il ne pleut pas, on part ! Chouette ! Par la nouvelle route et le chemin où Nocturno se perd ! Il est comique quand il ne sait plus où il est! T'as besoin de Curtero sur ce coup-là, hein le grand! Mais pourquoi tu le mords, sale bête va !

27 octobre : leçon avec Jenny

Un p'tit travail sans prétention mais avec un nain collaborant ! Des voltes, des cercles, des huit de chiffre, des mini-serpentines. La piste glisse, elle est praticable quand elle est détrempée, ou sêche, entre les deux, elle est glissante.

Et deux départs au galop superbes. Il est bien quand même cet artist-chaud.

Courage encore quelques soucis avant la fin des travaux mais cela avance, lentement mais surement.