Comme chaque Week-end, une balade est prévue. Suite aux vaccins, on ne la fera pas trop longue et surtout sans allures, au pas et dans le calme.

Et bien, elle fut au pas et presque calme.

Au pas.... Hendrik pas capable d'une autre allure, il est vidé, ... Il n'avance pas, Sandrine doit pratiquement le porter, pauvre grand dadou. En plus, on dirait que son bridon est trop grand et qu'il lui pend dans la bouche.

Presque calme.... Curtero se réveille mal ? Il est sage mais fort à l'oeil. Il sursaute au moindre bruit, il regarde partout en soufflant. Il n'est pas très rassuré. J'ai du beaucoup "bavarder" pour le garder attentif à moi et pas aux fantômes du paysage.

Et il ne faut pas compter sur Loudji. Il joue avec son mors et essaye de manger tout ce qui passe à sa portée. Enfin, il a quand même bien voulu "tirer" un peu Hendrik et "rassurer" le p'tit noir quand "les momans" n'y arrivaient pas.

Pour arranger les choses, la quatrième roue du carrosse, mademoiselle Qwetzal est en chaleur... Jour J. Curtero ne la regarde même pas. J'adore mon étalon bien élevé. Mais la jument est envahissante et Hendrik et Loudji ne la supportent plus. Ils lui font des vilaines oreilles et la pauvre doit marcher seule. Elle n'apprécie pas trop ça. Elle aimerait que ces messieurs lui fassent une cour en règle. Ben, nan, pas envie, na....

Les quatre cavalières sont quand même enchantées de leur sortie. Tout c'est bien passé et les dadous sont "décrassés" de leurs toxines.