Nocturno 7 avril 13 monté17 (1024x768)Meeeuh non, pas "hostilités". Juste du bon boulot !

Nous profitons de la disponibilité de Thierry pour travailler en piste un maximum.

Ben oui, nous ne sommes pas encore vraiment prêtes à sortir en balade avec les deux mecs. Curtero se découvre des "mécaniques" qu'il ne savait pas posséder. Nocturno, lui, sait qu'il est un mec. Cela reste discret mais si la tête de "l'autre" ne lui plait pas, il le fait savoir. Avec Curtero, c'est très raisonnable, avec Hakkam, il n'ose pas trop, avec Flocon, Nocturno se transforme en "fauve". Il est plus "sage" monté qu'en main. Il va falloir travailler l'affaire.

Curtero 7 avril 13 monté9 (1024x723)Au travail, Nocturno apprend très vite. Il suffit de lui expliquer calmement. C'est amusant les réactions différentes... Lorsque Curtero ne comprend pas, il fuit, il court. Il met le "train" en marche et espère que cela va accélérer la "chose". Nocturno, lui, bloque. Il se cale sur ses quatre pieds et refuse d'avancer. Il nous en avait déjà donné un aperçu lors de l'embarquement dans le camion mais au boulot, sa défense est la même "Je reste sur place, je n'avancerai pas!". Hakkam était un peu du style Nocturno et Loudji a été le professeur de Curtero.

Donc, travail en piste... Cela permet aux deux cocos de se rencontrer. Cela permet aux cavalières de faire connaissance avec les réactions du grand monstre.

Tous 14 avril 13 Lisa 3

Les 13, 16, 20, 23 avril, nous avons travaillé avec Thierry. Nous avons même ajouté le 21, de notre propre initiative...

Et pendant ce temps là, les "retraités" se prélassent aux paddocks. Curtero vient de rejoindre les autres. Il explique à Picasso et Loudji qu'il a été obligé de partager la piste avec un étranger.

 Nous allons organiser les paddocks pour l'été de façon à pouvoir sortir tout le monde et que certains dadous puissent dormir dehors.

 

roulement prairies