Une leçon géniale, super, formidable, que du bonheur.

Nous avons contrôlé tous les acquis. Rien n'a posé souci, tout très bien...

Mise en main de plus en plus rapide et sans devoir ruser. Incurvations gauches, droites, précisions du tracé, ouvrir ou refermer le cercle, il suffit de demander. Nous venons d'atteindre un palier, on va pouvoir commencer à travailler "équilibré" les deux côtés.

Les changements d'incurvations se font correctement que ce soit en incurvations justes ou en contre-incurvations. Les transitions d'allures sont obtenues dans le calme et le maintien de cadence. Transitions dans l'allure, le nain ne court plus. Transitions montantes obtenues au moment demandé, sans hésitations. Transitions descendantes, sans tractions, justes demandées, géniales.

Pour s'en souvenir : Galop à gauche, transition vers le trot.... Attention, Curtero n'est pas encore prêt à faire une "belle" transition si je passe au trot assis ou si je trotte sur le mauvais pied. Dans ce cas-là, il a besoin de 4 ou 5 foulées pour stabiliser. Si je "passe" la transition pour lui faciliter la tâche (au trot enlevé sur le bon pied), il stabilise en 1 ou 2 foulées...

Même au galop, on a jouer à "ouvrir ou refermer le cercle". Un peu moins précis à gauche mais l'étalon est prêt à essayer, il ne demande qu'à jouer le jeu.

Comment sais-je que c'est moins précis ? Dans le fond de la piste extérieure, là où nous travaillons, y'a un endroit un peu "sables mouvants". Donc, on évite de passer là. Ben, à gauche, une fois sur 3, on rate notre tracé et plouf, Curtero s'enfonce et pédale un peu. Pauvre Artischaud !

Merci Kath. Merci Curtero.