Une nouvelle sortie avec mon amie Françoise.

Pauvre Loudji, il n'a pas pu manger comme d'habitude. Françoise ne veut pas qu'il attrape tous les brins d'herbe à sa portée. Et elle a bien raison. Il a poussé un grrrrooos soupir et a continué la balade sans même plus essayer, brave dadou quand même.

Raku et Loudji sont vraiment deux chevaux au caractère fort semblable. Ils sont copains avec tout le monde, parfois même envahissants. On peut compter sur eux, ils n'embarquent pas, ne font pas les zouaves dangereux. Ils vont même jusqu'à "mordre" lorsqu'on ne s'occupe pas d'eux comme on "doit". Ils menacent un congénère en levant le pied sans vraiment "passer à l'acte". Ils font les mêmes "vilaines noreilles" dès qu'ils sont contrariés. Leur différences : Loudji cherche à manger tout le temps, Raku n'avance pas au pas.

Curtero dans l'affaire? Il est copain avec les deux mais jamais ensemble. L'est pas fou l'étalon... Il marche aussi bien avec l'un qu'avec l’autre. Il se "cache" aussi bien derrière Raku que derrière Loudji. Mais il déteste quand je le mets entre les deux zouaves pour marcher à trois de front. Il est mééééfiaaant, il sait que les deux autres ne feront pas attention à lui s'ils ont envie de jouer les terreurs.

Nous avons fait une chouette balade, cimetière et ferme d'en bas en enchaînement. Un peu frisquet sur le haut du chemin, y'avait du vent.

Au retour, chez les vieux, enfin chez Sari aussi (qui est toute jeune, elle!). Nourrissage des trois zozos, pieds d'Hakkam et ouverture d'un nouveau ballot de foin.

C'est là que Sari et Hakkam sont allés faire un petit tour dans un paddock de l'autre côté du chemin. Pas loin et sans danger, ils se sont bien amusés, Picasso beaucoup moins. Pour une fois, il n'a pas été assez rapide pour tromper les dadames.

Tout ça parce qu'à deux, on est moins concentrées, on papote, on discute, on chipotte... Nous avions ouvert les deux clôtures pour éviter de se prendre du "jus" pendant qu'on démontait le début du ballot de foin et on a oublié de refermer quand on a relâché les zoizeaux de leurs quartiers de nourrissage.